Venezuela: José Luis Silva Silva, le haut gradé de l'armée qui appelle à soutenir Juan Guaido

Il s’appelle José Luis Silva Silva et depuis quelques heures son discours fait le tour du monde. Ce colonel vénézuélien est l’attaché militaire du Venezuela à Washington. Il est en poste aux Etats-Unis depuis 5 ans. Lors d’une allocution face caméra, l’homme a publiquement apporté son soutient à Juan Guaido, le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne qui s’est autoproclamé mercredi président par intérim du pays.

« Nicolas Maduro, un usurpateur »

« Le bureau de l’attaché militaire ne reconnaît pas le président Nicolas Maduro qu’il considère comme un usurpateur et reconnaît Juan Guaido comme président légitime par intérim », a-t-il déclaré. « Cette position est en conformité avec la Constitution et les lois du Venezuela, et j’ai appelé mes frères militaires à se joindre au soutien apporté à Guaido », a-t-il ajouté. Pour lui, l’armée doit « avoir la responsabilité institutionnelle de le soutenir car c’est la seule façon de s’en sortir ».

« Mes supérieurs savent que je ne suis pas d’accord »

José Luis Silva Silva est le plus haut diplomate militaire vénézuélien en poste aux États-Unis. Il affirme qu’il s’est entretenu avec ses supérieurs pour les informer de sa décision. « J’ai parlé avec mes supérieurs et ils savent que je ne suis pas d’accord avec ce qui se passe, avec l’usurpation de pouvoirs, les mauvais traitements infligés à la population et la situation d’extrême pauvreté dans un pays aussi riche en ressources humaines et naturelles que le Venezuela », a expliqué le colonel à l’AFP.

« Une conversation avec Juan Guaido »

Le colonel Silva a indiqué avoir également eu samedi matin une conversation avec le président autoproclamé vénézuélien Juan Guaido au cours de laquelle il s’est dit prêt à lui obéir. « Je lui ai dit que j’aimais mon pays, que je l’admirais pour le travail qu’il accomplit, pour avoir eu la volonté de dire à ce gouvernement qu’il est illégitime », a-t-il dit, soulignant avoir choisi cette voie parce qu’elle est « du côté du peuple et des lois ».

L’attaché militaire du Venezuela à Washington a soutenu que sa prise de position ne lui avait été dictée par aucune puissance étrangère. « Je le fais en tant qu’attaché militaire. Il n’y a pas d’ordre venant d’un autre pays, et les Etats-Unis n’ont à aucun moment provoqué ma décision ».

Il reste pour l’instant aux Etats-Unis

José Luis Silva Silva a déclaré ne pas avoir l’intention de quitter le territoire américain, M. Guaido ne le lui demandant pas. Il a en revanche indiqué à l’AFP qu’à part lui, tout le personnel diplomatique de la délégation vénézuélienne à Washington, dirigée par la chargée d’affaires Lissett Hernandez, était déjà rentré à Caracas sur ordre du ministère des Affaires étrangères.

Quelle sera la réaction de l’armée sur le territoire du Venezuela ?

Reste à savoir si la sortie très médiatisée de José Luis Silva Silva peut faire basculer la position de certains membres de l’armée au Venezuela. L’armée reste un des principaux soutiens au président Nicolas Maduro. Rappelons que le 24 janvier, le lendemain de la journée lors de laquelle Juan Guaido s’était auto-proclamé « président par intérim » du pays, le ministre de la défense vénézuélien, le général Vladimir Padrino, est apparu à la télévision pour affirmer que Nicolas Maduro était le « président légitime »..

«Indigne de porter l’uniforme »

Une allocution également très médiatisée lors de laquelle certains militaires hauts gradés de l’armée occupaient l’image, entourant Vladimir Padrino. « Nous serions indignes de porter l’uniforme si nous ne défendions pas la Constitution, notre indépendance et notre souveraineté. Nous avons promis de mourir pour la patrie et nous allons le faire » a précisé le Ministre, assurant donc que l’armée était bien aux côtés de Nicolas Maduro.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK