Van Rompuy cède le flambeau de la présidence du Conseil européen

Herman Van Rompuy transmet le flambeau de la présidence du Conseil européen à Donald Tusk
Herman Van Rompuy transmet le flambeau de la présidence du Conseil européen à Donald Tusk - © Belga

Herman Van Rompuy a transmis lundi, lors d'une cérémonie au siège du Conseil européen, la présidence de l'institution au Polonais Donald Tusk.

Le président du Conseil européen ne dispose pas d'un marteau, mais bien d'une clochette pour ramener l'ordre dans les réunions des dirigeants européens. Après cinq ans, Herman Van Rompuy l'a confiée lundi matin à Donald Tusk, le premier homme politique issu de l'ancien bloc de l'Est à occuper une haute fonction au sein de l'Union européenne. "Si vous êtes quelque peu nerveux à propos de cet échange... ne vous inquiétez pas. Je suis également un peu nerveux, peut-être même plus que vous", a déclaré Donald Tusk à l'adresse de ses collaborateurs. Ce sera, a prédit le conservateur polonais, "tout un défi, car il est difficile de marcher dans les pas d'Herman Van Rompuy". Donald Tusk a ensuite cité les quatre grands défis qui l'attendent durant les trente prochains mois. Protéger les valeurs européennes telles que l'unité, la liberté et la solidarité contre des menaces "de l'intérieur et de l'extérieur", développer l'union économique et monétaire, renforcer le rôle sur la scène internationale avec les relations avec les Etats-Unis comme "colonne vertébrale" de la communauté de démocraties et vaincre la crise économique.

Le Traité de Lisbonne a fait du Conseil européen une institution à part entière, avec un président fixe. Herman Van Rompuy a, en tant que premier président, dû donner corps à la fonction et il l'a fait avec dynamisme, selon son successeur. Herman Van Rompuy a assuré prendre congé "avec sérénité" de la fonction. Il a ponctué son parcours à la tête de la politique européenne par quelques vers du poète britannique John Donne. "No man is an island, Entire of itself, Every man is a piece of the continent, A part of the main."


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK