Vaccins anti-coronavirus : l'UE poursuit AstraZeneca pour ses retards de livraisons

L’UE a annoncé lundi avoir attaqué en justice le laboratoire AstraZeneca pour ne pas avoir tenu ses engagements sur les livraisons de son vaccin anti-Covid, une procédure que le groupe suédo-britannique a aussitôt jugée "sans fondement".

"Les termes du contrat (signé par Bruxelles au nom des Etats membres) n’ont pas été respectés et l’entreprise n’a pas été en position de mettre en œuvre une stratégie fiable afin d’assurer des livraisons en temps et en heure", a indiqué un porte-parole de la Commission européenne.

AstraZeneca n’a livré au premier trimestre aux pays de l’UE que 30 millions de doses sur les 120 millions promises contractuellement. Au deuxième trimestre, il ne compte en fournir que 70 millions sur les 180 millions initialement prévues.

Une action en justice a été lancée vendredi "au nom de la Commission comme au nom des vingt-sept Etats membres, unanimes dans leur soutien à cette procédure", a ajouté le porte-parole.

Il s’agit d’une action en référé (en urgence) intentée devant le tribunal de première instance francophone de Bruxelles, a appris l’AFP auprès de ce tribunal. Une première audience est programmée dès mercredi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK