Vaccination en Europe : si Spoutnik V est autorisé, une entreprise suisse le produira en Italie

Vaccin Spoutnik V et Duomo de Milan, symbole de la capitale lombarde
Vaccin Spoutnik V et Duomo de Milan, symbole de la capitale lombarde - © AFP/BELGA

La société biopharmaceutique suisse Adienne Pharma & Biotech produira le vaccin russe Spoutnik V en Italie, a déclaré son fondateur et président Antonio Francesco Di Naro à l’agence de presse Bloomberg.

Adienne Pharma & Biotech a conclu un accord avec le fonds d’investissement russe RDIF, chargé du financement et de la commercialisation du vaccin contre le coronavirus, pour fabriquer les doses dans la région de Milan. Il s’agit d’une première pour l’Europe.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Les autorités italiennes n’ont pas encore donné leur feu vert. Mais la production devrait démarrer en juin et 10 millions de doses doivent être produites d’ici la fin de l’année. Le vaccin sera fabriqué dans les usines de l'entreprise pharmaceutique en Lombardie à Caponago, près de Monza, dans le Nord de l'Italie, a précisé Stefano Maggi, conseiller de presse du président de la Chambre de commerce italo-russe.


A lire aussi : Une responsable de l’Agence européenne des médicaments déconseille d’autoriser en urgence Spoutnik V : "C’est comparable à la roulette russe"


Le fonds d'investissement russe RDIF annoncera 20 projets de collaboration dans 10 pays d’ici la fin du mois et est actuellement en discussion avec l’Allemagne et la France. 

 

Reportage JT du 3 février 2021 :

Spoutnik V n'est pas encore autorisé dans l'Union européenne, mais a franchi la semaine dernière une étape clé pour son déploiement dans cette zone, avec le début de son examen par l'Agence européenne des médicaments (AEM), basée à Amsterdam. Après cette annonce, les autorités russes se sont dites prêtes à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens à partir de juin.

Arguant que son vaccin est désormais validé dans 46 pays, le fonds souverain russe propriétaire du vaccin a de nouveau reproché mardi à l'AEM d'avoir "repoussé pendant des mois" le processus de validation du Spoutnik. La Russie a aussi vivement dénoncé mardi les propos d'une responsable de l'AEM, qui a comparé l'autorisation en urgence du vaccin Spoutnik V par certains pays européens à de la "roulette russe".

"Si le vaccin n'est pas autorisé en Europe d'ici le 1er juillet 2021, les doses produites seront rachetées par le fonds souverain russe et distribuées dans les pays où le vaccin Spoutnik est déjà autorisé", a expliqué à l'AFP Stefano Maggi,

D'abord accueilli avec scepticisme en Occident, le premier vaccin russe contre le Covid-19 a depuis convaincu des experts, notamment après la publication de résultats dans la revue spécialisée The Lancet, selon lesquels l'efficacité du vaccin russe est de 91,6% contre les formes symptomatiques de la maladie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK