Vaccination en Bosnie-H : Sarajevo "mécontente" de n'avoir pas reçu les vaccins "Covax" promis

La Bosnie est "mécontente" de n'avoir pas reçu les vaccins anti-Covid promis dans le cadre du dispositif Covax, a déclaré mardi à Berlin sa ministre des Affaires étrangères, Bisera Turkovic.

"Nous attendons de Covax qu'il remplisse ses obligations contractuelles", a déclaré la ministre lors d'une conférence de presse.


A lire aussiCoronavirus dans le monde : le programme COVAX ou comment répartir de façon équitable les vaccins entre les pays


La Bosnie-Herzégovine a pourtant, selon la ministre, rempli ses obligations en payant à l'avance plus de 1,2 million de doses par le biais du programme international Covax, initié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Pas une seule dose" n'a été à ce jour livrée, a déploré la cheffe de la diplomatie bosniaque. "Nos citoyens sont à juste titre mécontents". "Chaque jour compte. Nous parlons de la vie des gens", a fait valoir Bisera Turkovic.

La Bosnie, qui compte 3,8 millions d'habitants, a enregistré plus de 5.000 décès du Covid-19, soit l'un des taux de mortalité les plus élevés au monde.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Les autorités bosniaques se sont notamment tournées vers la Russie qui a livré quelque 22.000 doses du vaccin Spoutnik V, distribuées dans la partie serbe du pays.

La Serbie a aussi fait don la semaine dernière de 10.000 vaccins AstraZeneca/Oxford, qui seront distribués dans l'autre entité, croato-musulmane, du pays.

Le mécanisme Covax doit permettre de distribuer plus d'un million de doses de vaccin aux pays des Balkans "dans les prochaines semaines et jusqu'à fin mai", dont 130.000 à la Bosnie-Herzégovine, a dit le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas.


►►► Lire aussi : "Certains pays ne verront pas de vaccin avant 2024"


"Je peux comprendre que ce ne soit pas assez rapide pour beaucoup (...) Mais je suis fermement convaincu qu'en dépit du retard dont personne ne se réjouit", les livraisons de vaccins vont atteindre leur rythme de croisière, a promis le ministre allemand lors de cette conférence de presse commune.


A lire aussiBalkans : l'Union européenne met en garde la Bosnie pour la situation "inacceptable" des migrants


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK