Vaccin anti-coronavirus : la France également réticente à distribuer le vaccin d'Astrazeneca aux plus de 65 ans

Le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, le troisième à être autorisé en France, n’est pas recommandé pour les plus de 65 ans, faute de données actuellement disponibles sur son efficacité dans cette classe d’âge, selon l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) rendu public mardi.

"Il manque des données pour les patients de plus de 65 ans. Ces données vont arriver dans les semaines qui viennent. Dans l’intervalle, nous recommandons son utilisation chez les moins de 65 ans", a déclaré la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, lors d’un point presse en ligne.

"Cet avis sera revu à la lumière de données cliniques complémentaires que nous attendons prochainement", a-t-elle souligné.

Par ailleurs, dans la mesure où ce vaccin est "très facile à manier, très comparable à celui de la grippe dans son utilisation", la HAS recommande qu’il puisse être injecté "par les pharmaciens et les sages-femmes, en plus des infirmiers et des médecins", a poursuivi Mme Le Guludec.

L’avis de la HAS doit maintenant être entériné par le gouvernement. Si c’est le cas, ce qui est très probable, la France va rejoindre la liste des pays qui déconseillent le vaccin d’AstraZeneca aux plus âgés et prennent ainsi le contre-pied des recommandations de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Parmi ces pays figurent l’Allemagne, la Suède, la Pologne et l’Italie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK