17 morts dans une fusillade d'une école en Floride et le tireur, "un ancien élève", interpellé

La Marjory Stoneman Douglas High School de Parkland, une localité située à 70 km environ au nord de Miami, a été le théâtre d'une fusillade sanglante ce mercredi après-midi. Un ancien élève de 19 ans a ouvert le feu et fait au moins 17 morts dans une école qui compte plusieurs milliers d'élèves, d'après le premier bilan officiel donné par le shérif du comté de Broward Scott Israel lors d'une conférence de presse mercredi soir.

12 personnes sont mortes dans le bâtiment-même, et trois autres étaient à l'extérieur quand elles sont décédées. Deux autres victimes sont mortes à l'hôpital.

Peu avant la fin des cours, mercredi, le tireur a fait irruption dans l'école armé d'un fusil d'assaut semi-automatique AR-15, une arme qu'il n'est pas difficile de se procurer dans la plus grande part du territoire américain. Il a enclenché l'alarme à incendie provoquant la panique chez les élèves et les enseignants qui ont fui alors que convergeaient véhicules de secours et de police.

Un élève "à problèmes"

Selon les explications des autorités, l'auteur des tirs est un ancien élève de l'établissement, un jeune homme de 19 ans nommé Nikolaus Cruz. Il avait été renvoyé de l'établissement pour des raisons disciplinaires.

Il avait auparavant posté sur les réseaux sociaux des messages "très alarmants", a indiqué le shérif Scott Israel, insistant sur la nécessité de signaler ce type de publications.

"Nous n'avons reçu aucun avertissement, aucune indication", a précisé Robert Runcie, le proviseur de l'établissement. "A notre connaissance, aucune menace n'avait été proférée".

"Il y a de nombreux morts. C'est horrible", a déclaré Robert Runcie, le directeur des affaires scolaires du comté de Broward.

14 blessés évacués à l’hôpital

Le tireur s'est rendu sans résistance à la police, a dit le shérif du comté, Scott Israel.

Disant "manquer de mots" pour décrire les faits, ce dernier a précisé que 14 blessés avaient été évacués vers des hôpitaux et que des policiers étaient toujours à la recherche d'autres victimes.

"Il a fréquenté cette école un certain temps", a-t-il ajouté. "Je ne sais pas pourquoi il l'a quittée, je ne sais pas quand il l'a quittée."

Retransmises en direct, des images de télévision ont montré des dizaines d'élèves quittant l'établissement encadrés par des policiers en tenue d'intervention et lourdement armés.

Trump a réagi sur Twitter

Cette fusillade est la dernière en date d'une longue série. En janvier, un adolescent de 15 ans a tué deux élèves dans un lycée de Benton, dans le Kentucky.

"Mes prières et mes condoléances vont aux familles des victimes de la terrible fusillade en Floride", a réagi sur Twitter le président Donald Trump.

"Aucun enfant, aucun enseignant ni personne d'autre ne devrait jamais se sentir en insécurité dans une école américaine", a-t-il ajouté.

Les forces de l'ordre accompagnent le suspect:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK