USA: une fillette de six ans arrêtée et menottée par la police à l'école pour une simple altercation

USA : une fillette de six ans arrêtée et menottée par la police à l'école pour une simple altercation
USA : une fillette de six ans arrêtée et menottée par la police à l'école pour une simple altercation - © Tous droits réservés

Cette triste et incroyable histoire se déroule aux Etats-Unis, dans la ville d’Orlando et concerne une enfant de six à peine.

Un matin de septembre à l’école, Kaia Rolle est assise dans un bureau, écoutant un employé de l’école lui lire une histoire lorsque deux policiers font irruption dans la pièce pour l’arrêter.

"À quoi servent-ils ?" demande la fillette aux policiers. "Nous sommes là pour vous", déclare l’officier Dennis Turner à Kaia, et ce juste avant qu’un autre officier ne lui passe un "colson" autour des poignets.

Kaia se met à pleurer. "Non… Non, ne mets pas de menottes !" elle gémit et se retrouve emmenée vers un véhicule de police alors qu'elle crie "Aidez-moi, aidez-moi".

Cette scène incroyable, entièrement filmée parce que le policier portait une Bodyjam, est tout à fait réelle et date de 2019, mais vient d’être rendue publique par la famille de Kaia.

Les arrestations de la jeune fille et d’un autre enfant de 6 ans à l’école en septembre dernier après un simple incident entre élèves, avaient fait la une des journaux nationaux et provoqué un tollé, ce qui a entraîné le licenciement de l’officier incriminé.

Le procureur de l’État et le service de police d’Orlando ont récemment déclaré "qu’ils n’auraient jamais dû être arrêtés et effacé le casier de l’enfant".

Une collecte de fonds en cours pour Kaia

En 2019 Meralyn Kirkland, la grand-mère de Kaia Rolle lançait une collecte de fonds en ligne qui depuis que la vidéo est en ligne connaît un certain succès. La Grand-mère explique sa démarche "J’ai dû mettre à jour la demande de financement sur le site pour demander de l’aide pour payer une école pour Kaia. En raison du traumatisme subi lors de l’incident avec le policier, elle est maintenant terrifiée de fréquenter les écoles qui ont des officiers en uniforme sur le campus ; ce qui est désormais obligatoire pour toutes les écoles publiques. La thérapeute lui recommande de terminer cette année scolaire dans un environnement scolaire sans police. Les fonds seront utilisés pour payer les études de Kaia et pour l’aider à suivre sa thérapie. Merci encore à tous".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK