USA : Susan Rice, ex-conseillère d'Obama, dément les accusations d'écoutes

USA : Susan Rice, ex-conseillère d'Obama, dément les accusations d'écoutes
USA : Susan Rice, ex-conseillère d'Obama, dément les accusations d'écoutes - © Belga

L'ancienne conseillère à la sécurité nationale de Barack Obama, Susan Rice, a vigoureusement rejeté mardi les accusations selon lesquelles elle aurait utilisé les services de renseignements américains pour collecter des informations contre Donald Trump.

Plusieurs médias de la sphère conservatrice accusent Susan Rice d'avoir fait fuiter les noms des personnes de l'entourage de Donald Trump en contact avec des responsables étrangers et dont les conversations ont été interceptées par les services de renseignements.

Donald Trump a lui-même relayé mardi sur son compte Twitter l'un des ces articles, publié par le site internet "Drudge Report".

C'est absolument faux

"L'allégation est que, d'une façon ou d'une autre, l'administration Obama a utilisé des informations venant du renseignement à des fins politiques. C'est absolument faux", a déclaré mardi Susan Rice sur la chaîne MSNBC.

Ces articles ne donnent aucune preuve, mais les partisans de Donald Trump y voient la confirmation des allégations du président américain selon lesquelles l'administration Obama s'est servi des agences de renseignement pour l'espionner.

Avant son départ de la Maison Blanche, Barack Obama avait ordonné une enquête approfondie sur l'interférence de la Russie dans la présidentielle de 2016. Susan Rice a reconnu que cela a pu aboutir à l'interception de communications d'associés de Donald Trump. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK