Affaire russe: Michael Flynn accepte de coopérer avec la justice

A gauche Michael Flynn, à droite Donald Trump.
A gauche Michael Flynn, à droite Donald Trump. - © CHRIS KLEPONIS - AFP

Michael Flynn, ex-conseiller du président américain Donald Trump, a annoncé vendredi qu'il coopérait avec la justice, après avoir plaidé coupable d'avoir menti dans l'enquête sur l'ingérence de Moscou dans la présidentielle.

"J'admets que les actions que j'ai reconnues aujourd'hui devant le tribunal constituent une grave erreur", écrit Michael Flynn dans un communiqué. "Mon plaider coupable et accord pour coopérer avec le bureau du procureur spécial reflète une décision que j'ai prise dans le meilleur intérêt de ma famille et de notre pays. J'accepte l'entière responsabilité de mes actions", poursuit-il.

Personne d'autre n'est impliqué

La Maison Blanche a promptement réagi à l'inculpation et au plaider coupable de Michael Flynn, en affirmant qu'il n'avait impliqué personne d'autre et en minimisant son rôle dans l'administration.

"Rien dans le plaider coupable ou les chefs d'inculpation n'implique d'autres personnes que M. Flynn", indique un communiqué de Ty Cobb, le conseil de la Maison Blanche, en réaction à cette accélération fulgurante dans l'affaire russe. Il semble vouloir minimiser le rôle de M. Flynn en soulignant qu'il n'a été conseiller que pendant 25 jours et en le qualifiant d'"ancien de l'administration Obama", alors qu'il a été un des premiers à se rallier à la candidature de Donald Trump.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK