USA: M. Romney reproche à B. Obama de ne pas reconnaître la capitale Jérusalem

Mitt Romney au Mur des Lamentations à Jérusalem
Mitt Romney au Mur des Lamentations à Jérusalem - © MENAHEM KAHANA (AFP)

Mitt Romney, adversaire républicain de Barack Obama à la présidentielle américaine de novembre, a reproché au président sortant de "refuser de reconnaître Jérusalem" comme capitale d'Israël, dans un spot de campagne diffusé dimanche.

Avec des images de la récente visite du candidat républicain en Israël, le spot de campagne souligne que le président Obama ne s'est jamais rendu dans ce pays.

"Mitt Romney sera un autre président, un dirigeant fort qui se tienne aux côtés de nos alliés", commente une voix-off.

L'ancien gouverneur du Massachusetts enfonçait le clou dimanche sur Twitter. "En presque quatre ans de présidence, @BarackObama n'a pas visité Israël. Nous avons besoin d'un dirigeant qui se tient aux côtés de nos alliés", ajoute le tweet avec un lien renvoyant à la vidéo.

Mitt Romney se poste ainsi à l'encontre de la position des Etats-Unis, qui ne reconnaissent pas officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël. Leur ambassade, comme pratiquement celles de tous les pays représentés en Israël, se trouve à Tel Aviv.

Lors d'une visite fin juillet dans la ville sacrée, le candidat républicain avait suscité l'ire des Palestiniens - qui considèrent Jérusalem-est comme la capitale de leur futur Etat - en présentant la ville comme la "capitale" d'Israël.

Un porte-parole de la Maison Blanche avait estimé lundi que le candidat républicain devrait s'expliquer "davantage". Josh Earnest avait par ailleurs relevé que la position énoncée par Mitt Romney était contraire à celle défendue par les Etats-Unis, sous des présidents démocrates comme républicains.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK