USA: elle trichait sur les résultats scolaires pour obtenir des bonus

L'histoire racontée par le New York Times met en scène une superintendante et 34 autres de ses collègues, accusés ni plus ni moins d'avoir falsifié les résultats des élèves lors de tests afin de hausser le niveau global.

Des années durant, elle aura donné le change, réussissant à grimper les échelons, à être désignée "superintendante de l'année 2009" pour les résultats exceptionnels de ses élèves; et même à se faire inviter à la Maison Blanche! Sauf que ses merveilleux résultats reposaient sur du vent: Beverly Hall avait juste soudoyé d'autres agents pour falsifier les test des élèves. Sa motivation résidait sans doute dans les 500 000 dollars de bonus qu'elle a réussi à accumuler.

Admise à la retraite en 2011, Beverly Hall risque de passer ses vieux jours au frais de l'Etat: elle risque jusqu'à 45 ans de prison.

T.N. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK