USA: Donald Trump traite les mexicains de "violeurs", NBC rompt ses contrats

Le milliardaire américain Donald Trump est candidat conservateur à la présidence des USA. Une chose est sûre, l'excentrique milliardaire n'a pas sa langue dans sa poche. Lors de l'annonce de sa candidature, le 16 juin dernier, depuis la Trump Tower à New York, le magnat de l'immobilier reconverti dans la télévision comme animateur et producteur avait déjà fait cette annonce tonitruante et taxé les immigrés mexicains "de trafiquants de drogue, de criminels et de violeurs".

Dimanche il avait persisté dans ses attaques contre le Mexique, en réaffirmant que s'il était élu, il forcerait Mexico à financer un mur le long de la frontière avec les Etats-Unis.

NBC réagit en ne diffusant pas les concours Miss USA et Miss Univers​

Lundi NBC, la chaîne de télévision américaine a rompu ses liens avec Donald Trump en décidant de ne plus diffuser les concours Miss USA et Miss Univers coorganisés par l'homme d'affaires.

Au Mexique, où le gouvernement a déjà dénoncé une sortie "empreinte de préjugés et absurde", la chaîne Televisa, qui retransmet le concours de beauté, a jugé lundi que "toute relation commerciale avec le concours de Miss Univers et les compagnies de l'organisation Trump est inacceptable". Et le pays a annoncé officiellement qu'il n'enverrait pas de candidate à l'édition prochaine du concours Miss Univers.

Réaction de l'intéressé

Donald Trump a fait savoir que ses avocats porteraient plainte pour rupture abusive de contrat, dans un communiqué : "Si NBC est à ce point faible et stupide qu'elle ne comprend par le sérieux problème de l'immigration illégale aux États-Unis, conjugué aux horribles et inéquitables accords commerciaux que nous concluons avec le Mexique, alors leur cessation abusive de Miss Universe/Miss USA sera décidée devant les tribunaux".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK