USA: deux responsables vénézuéliens inculpés pour blanchiment d'argent

USA: deux responsables vénézuéliens inculpés pour blanchiment d'argent
USA: deux responsables vénézuéliens inculpés pour blanchiment d'argent - © YURI CORTEZ - AFP

Deux responsables vénézuéliens liés à la société nationale de production d'électricité Corpoelec ont été inculpés aux Etats-Unis pour blanchiment d'argent, a annoncé jeudi le ministère américain de la Justice.

Luis Alfredo Motta Dominguez et Eustiquio Jose Lugo Gomez sont accusés d'avoir utilisé des banques de Floride pour blanchir le produit de pots-de-vin obtenus de sociétés américaines ayant décroché des contrats dépassant 60 millions de dollars avec Corpoelec entre 2016 et 2018, selon un communiqué du ministère, qui ne précise pas où se trouvent les deux hommes.

M. Motta Dominguez était alors ministre de l'Energie et président de Corpoelec, dont M. Lugo Gomez était le directeur des achats et qui a depuis été promu adjoint au ministère de l'Energie.

Général à la retraite, M. Motta Dominguez a été limogé le 1er avril par le président Nicolas Maduro après une série de coupures massives de courant ayant paralysé le pays et poussé le gouvernement à rationner l'électricité.

En juin, un Américain et un Vénézuélien ont plaidé coupable devant un tribunal de Floride d'avoir versé des pots-de-vin aux deux dirigeants de Corpoelec. Leurs peines doivent être prononcées le 4 septembre.

Parallèlement, le ministère américain du Trésor a imposé des sanctions contre MM. Motta Dominguez et Lugo Gomez pour leur "implication dans des cas importants de corruption et de fraude au détriment du peuple vénézuélien" et en lien avec leur inculpation, selon un communiqué distinct.

Les pots-de-vin reçus pour octroyer d'importants contrats d'équipement et de maintenance aux entreprises américaines concernaient l'achat de matériel incompatible avec le réseau électrique vénézuélien qui l'ont endommagé, contribuant à sa détérioration et aux pannes d'électricité, selon le Trésor.

Ces sanctions prévoient notamment le gel des avoirs aux Etats-Unis des personnes concernées et l'interdiction pour les ressortissants ou sociétés américaines de faire affaire avec elles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK