Une trentaine de migrants interceptés dans la Manche

Une trentaine de migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre à bord d'une embarcation ont été interceptés dans la Manche par les autorités britanniques, a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur britannique.

"Les gardes frontières sont intervenus à la suite d'un incident survenu dans la Manche impliquant un petit bateau transportant 34 personnes", a indiqué un porte-parole du ministère de l'Intérieur britannique dans un communiqué transmis à l'AFP.

Les membres de ce groupe, parmi lesquels des enfants, ont été amenés à Douvres pour des examens médicaux avant d'être interrogés par des agents des services d'immigration. Leurs nationalités n'ont pas été confirmées.

Trois hommes ont été arrêtés, soupçonnés d'avoir commis des infractions relatives à l'immigration clandestine.

"Un navire de pêche a donné l'alerte un peu après 8h", après avoir repéré ce groupe au large du Cap Gris-Nez, avait indiqué plus tôt dans la journée la préfecture maritime.

Anticipant un possible sauvetage dans une eau "à sept ou huit degrés", les autorités françaises ont déployé d'importants moyens, notamment un hélicoptère de la Marine nationale, un remorqueur, deux vedettes de la gendarmerie maritime, le patrouilleur des douanes Jacques Oudart Fromentin et des sauveteurs de la SNSM.

Mais "le temps que le dispositif rejoigne la position des migrants", proches de la frontière maritime, "ils avaient basculé côté anglais" où ils ont été secourus, a précisé la préfecture.

"Incident majeur"

Le ministère de l'Intérieur britannique a annoncé en décembre traiter comme un "incident majeur" les arrivées sur les côtes britanniques de migrants traversant la Manche à bord de petites embarcations, qui s'étaient multipliées les mois précédents.

Depuis décembre, "nous avons triplé le nombre de bateaux opérant dans la Manche, mis au point un plan d'action avec la France et intensifié les activités du centre conjoint d'information et de coordination franco-britannique (situé) à Calais", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur britannique.

"Le nombre de personnes tentant de traverser la Manche a diminué, passant d'environ 250 en décembre à environ 90 en janvier. Environ la moitié des tentatives de janvier ont été interceptées par nos partenaires en France avant leur arrivée dans les eaux britanniques.", a précisé ce porte-parole.

Archives: Journal télévisé 17/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK