Une soixantaine de migrants noyés en Méditerranée entre la Libye et l'Italie

Image d'illustration
Image d'illustration - © FEDERICO SCOPPA - AFP

Plus de 60. C'est le bilan de ce naufrage survenu vendredi à proximité de la Tunisie, dans une zone quasiment désertée par les navires de secours européens. Un bilan très lourd et qui risque de rester imprécis car on ignore exactement combien de personnes avaient embarqué pour cette traversée au départ du port libyen de Zouara.

Environ 75 passagers, surtout originaires du Bangladesh, tentaient de rejoindre l'Italie. Seuls 16 d'entre eux ont pu être sauvés, par un bateau de pêche tunisien, après avoir passé huit heures dans l'eau froide.

Trois migrants ont été retrouvés noyés

Le naufrage a eu lieu hier dans les eaux internationales. La mission militaire européenne Sophia n'a plus de navire dans cette zone. Les bateaux des ONG humanitaires y ont de moins en moins accès. Il n'y en a plus qu'un présent, le Mare Jonio, et hier il secourrait une trentaine d'autres migrants partis de Libye.

Depuis un an, les gardes côtes libyens sont chargés des secours dans le secteur.

Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, tire la sonnette d'alarme : si on ne renforce pas les capacités de secours dans cette zone, il y aura d'autres tragédies dans les semaines et mois à venir. 

Une embarcation secourue près de Malte

Durant la nuit dernière, la marine maltaise a également secouru un groupe de 85 migrants dont l'embarcation était en train de couler, a rapporté samedi la marine de l'île. L'état de santé des naufragés n'est pas encore connu. Ils seront débarqués à Malte dans la journée.