Une nageuse iranienne perd son record pour non-respect de la charia

Elham Ashgari dans son costume de natation
2 images
Elham Ashgari dans son costume de natation - © Youtube

Une mauvaise blague : c’est sans doute ce qu’aurait pensé n’importe quel sportif qui ce serait retrouvé dans le cas d’Elham Ashgari. Cette nageuse iranienne s’est vue annuler son record de natation en mer, après huit heures d’efforts.

Et pourtant, le gouvernement iranien l’a bien sanctionnée à son arrivée. C’est ce que relate le site de France Info ce mercredi. La raison ? Elham Ashgari n’était pas assez vêtue. La nageuse était pourtant bien couverte : une combinaison de plongée, un bonnet, une veste et un foulard. Pas suffisant pour les autorités iraniennes. La nageuse n’aurait pas respecté la charia.

Elham Ashgari n’a pas envie de se laisser faire. Elle demande une entrevue avec la secrétaire d’Etat compétente, donne une interview. Pour alerter le public, elle publie une vidéo sur Youtube, où on peut la voir nager dans sa combinaison, et ses accessoires : elle dit que ça pèse 6 kilos. Emue, elle explique : "J'ai passé des jours et des nuits difficiles, dit-elle, mais je ne vais pas renoncer. La natation n'est pas réservée aux hommes".

Elham Ashgari explique comment elle nage

Rien n’y fait. Le gouvernement ne revient pas sur sa décision. Même si Elham Ashgari a depuis reçu des milliers de soutiens.

W. F., avec France Info

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK