Une horloge d'un satellite Galileo en panne: qu'est-ce qui cloche ?

Une horloge d’un satellite Galileo en panne : qu’est ce qui cloche ?
Une horloge d’un satellite Galileo en panne : qu’est ce qui cloche ? - © Tous droits réservés

Ariane 5 vient tout juste de placer en orbite 4 satellites supplémentaires mais selon La Tribune, l’Agence spatiale européenne (ESA) semble confrontée à une panne dans l’un des programmes les plus emblématiques d'Europe. Un satellite de la constellation Galileo aurait rencontré une défaillance au niveau de l’une de ces horloges embarquées. L’Agence spatiale européenne, qui a décelé le problème mais pas la cause, n’est actuellement pas capable d’expliquer les raisons de cette défaillance qui touche ce type d’horloges embarquées.

Défaillance de l’horloge ou environnement du satellite en cause ?

Personne n’est capable d’apporter une réponse au problème et personne ne sait si la panne est exceptionnelle ou bien généralisée sur la constellation. Les plus pessimistes estiment que la panne ne serait pas circonscrite à un seul satellite.

Un problème pas si anodin

Selon le journal La Tribune, une fois en service, les utilisateurs de Galileo identifieront leur position grâce à de petites unités captant les signaux émis par les satellites. En combinant les mesures effectuées par plusieurs satellites, ces unités pourront déterminer la position de l’utilisateur au mètre près. C’est là tout l’enjeu de Galileo, qui offre un positionnement plus performant que son concurrent, le GPS américain.

Selon Fréderic Castel, journaliste spécialisé dans les programmes Apollo, avec 15 satellites en état de fonctionnement, la constellation Galileo devrait offrir les premiers services partiels en fin d’année ou en début 2017. En cas de succès, l’Europe commencerait à s’affranchir du GPS américain et offrirait un service civil de meilleure qualité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK