Une femme noire présidente de la République? "Insupportable pour de nombreux Français" dit Christiane Taubira

Christiane Taubira
Christiane Taubira - © RTBF

L'ancienne ministre française de la Justice Christiane Taubira a reçu jeudi le titre de Docteur Honoris Causa à l'ULB. A propos de la polémique autour de Ken Loach, accusé par certains d'antisémitisme et de révisionnisme, Christiane Taubira déclare au micro de La Première: "Je n'ai pas pris à la légère les accusations qui ont été portées contre Ken Loach, qui est un immense cinéaste. Je me suis interrogée subitement : est-ce que, à travers ses films, il m'aurait échappé une vision d'Israël et de la Palestine? Je me suis demandé si j'avais manqué de vigilance ? Je ne me suis pas occupée de savoir ce que l'université entendait faire face à cela."

A propos de l'antisémitisme, l'ex-ministre socialiste considère : "Il y a des sujets sur lesquels il est difficile, entre des personnes en désaccord, de se parler. Cela en fait partie parce que c'est une histoire douloureuse qui concerne le monde entier. Mais cela ne doit pas occulter le fait que l'antisémitisme est inacceptable, qu'il est inconcevable. Nous ne devons pas avoir de complaisance sur l'antisémitisme, ni sur le racisme. Derrière cela il y a des personnes qui sont mises en péril".

Une femme noire présidente de la République? "Dans la tête de nombreux Français, c'est juste inconcevable"

Les politiques menées en France par le président Macron "ne sont pas susceptibles de renforcer la cohésion. Ce ne sont pas des politiques au service de la justice sociale, au service de l'émancipation de chacune et de chacun. Mais j'ai une grande confiance dans la capacité des Françaises et des Français à dire ce qu'ils veulent et ce qu'ils attendent".

Une femme noire présidente de la République, est-ce envisageable? "Dans la tête de nombreux Français, sans aucun doute. Dans la tête d'autres, nombreux aussi, c'est juste inconcevable et insupportable" estime Christiane Taubira. La France est clivée, selon elle: "On a bien vu pendant mes quatre années d'exercice de la fonction de Garde des Sceaux (ministre de la justice, ndlr) qu'il y avait des lignes d'affrontement irrationnelles, incohérentes".

"Il est bon que les hommes fassent l'expérience de la minorité"

Concernant les injures racistes qu'elle a subies lorsqu'elle était ministre, Christian Taubira confie : "Je refuse que ça me touche. Je fais rempart: je ne reconnais aucune légitimité aux personnes qui profèrent ces insultes. Donc je ne leur offre pas l'efficacité de m'atteindre. Et j'ai l'obligation de protéger celles et ceux qui auraient moins de force intérieure pour affronter des insultes racistes".

A propos du mouvement #metoo l'ex-ministre française interroge : "Est-ce que le fait de naître garçon donne le droit de diriger le monde, d'accéder plus facilement à toutes les fonctions de pouvoir, de décider pour les autres, d'être mieux payé qu'une femme qui a les mêmes qualifications et qui exerce les mêmes responsabilités? Non et je pense que, culturellement, il est bon que les hommes fassent l'expérience de la minorité".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK