Une étude américaine montre que la nourriture des fast-foods est de moins en moins saine

USA: petite révolution, McDonald's supprime le cheeseburger des Happy Meal
USA: petite révolution, McDonald's supprime le cheeseburger des Happy Meal - © Tous droits réservés

Malgré l’ajout de menus sains à leur carte ces dernières années, la restauration rapide serait encore moins diététique qu’il y a 30 ans. Du moins aux Etats-Unis, selon une étude récente.

Une analyse des menus proposés dans 10 des fast-foods américains les plus populaires en 1986, 1991 et 2016, publiée dans le Journal de l'Académie de nutrition et de diététique, montre en effet que dans les entrées, les plats et les desserts de ces restaurants, on constate une augmentation considérable au fil du temps des portions, et donc des calories, mais aussi du taux de sodium.

Il montre également que, si la variété d'entrées, de plats et de desserts a grimpé de 226%, les produits nouveaux ont tendance à être moins sains que ceux qui étaient disponibles pendant toute la période de l'étude.

"Notre étude donne un aperçu de la façon dont la restauration rapide peut contribuer à aggraver le problème persistant de l'obésité et des maladies chroniques connexes aux États-Unis", a déclaré le responsable de la recherche Megan A. McCrory.

Aux États-Unis, environ 37% des adultes consomment des fast-foods chaque jour, ce chiffre atteignant 45% chez les adultes de 20 à 39 ans. Or, un repas avec entrée et accompagnement fournit en moyenne 767 kcal, soit près de 40% d'un régime de 2000 calories par jour. Ajoutez-y un soda et cela passe à 50% de l'apport calorique quotidien d'une personne. 

Le Dr McCrory a exprimé l'espoir que les résultats de l'étude conduiraient à une sensibilisation accrue et à des solutions créatives. "Nous devons trouver de meilleurs moyens d'aider les gens à consommer moins de calories et de sodium dans les fast-foods. L'exigence pour les chaînes de restaurants d'afficher les calories dans leurs menus est un début."

Mais les scientifiques recommandent aussi de proposer des portions plus réduites, à un prix proportionnel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK