Une attaque fait sept morts au Nigeria au soir du réveillon

Boko Haram est responsable de l'enlèvement de 276 lycéennes en 2014.
Boko Haram est responsable de l'enlèvement de 276 lycéennes en 2014. - © KOLA SULAIMON - AFP

Sept personnes ont été tuées et une adolescente a été enlevée, la veille de Noël, lors d’un raid attribué au groupe armé islamiste Boko Haram. Il visait un village chrétien près de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, ont déclaré ce mercredi des miliciens et des habitants.

Des dizaines de combattants venus à bord de camions et de motos ont attaqué le village de Kwarangulum (Etat du Borno) ce mardi soir, tirant sur les habitants alors qu’ils s’enfuyaient et incendiaient des maisons après avoir pillé des vivres.


►►► Lire aussi : le Conseil de sécurité alarmé par les liens de Boko Haram avec l’Etat Islamique


"Ils ont tué sept personnes et enlevé une adolescente dans l’attaque", a déclaré David Bitrus, un milicien luttant contre les djihadistes, à l’AFP.

Les assaillants ont lancé leur attaque depuis la forêt voisine de Sambisa, où sont retranchés des combattants de Boko Haram, selon Ayuba Alamson, un chef local.

Chibok, théâtre des raids de Boko Haram

Chibok fut le théâtre de l’enlèvement par Boko Haram de 276 lycéennes en 2014 qui avait soulevé une indignation mondiale. L’armée est stationnée à Chibok depuis cet enlèvement de masse mais les raids meurtriers de Boko Haram se poursuivent dans la région.

Le conflit fait 36.000 morts et environ deux millions de déplacés depuis 2009, selon les Nations unies.

La violence s’est propagée au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins, poussant les pays du bassin du lac Tchad à former une coalition militaire régionale pour combattre les djihadistes.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK