Un trentenaire américain qui pensait que le coronavirus était un canular est décédé après avoir assisté à une "Covid Party"

Un patient de 30 ans est mort après avoir participé à une "fête COVID", estimant que la pandémie de coronavirus était un canular, rapportent plusieurs sites états-uniens dont USA Today.

Le jeune homme, qui était hospitalisé dans un hôpital de San Antonio, fait partie des milliers de personnes qui ont été testées positives dans l’État ces derniers jours. Samedi, les autorités de l’État du Texas ont signalé un nombre record de 10.351 nouveaux cas en une seule journée.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


La cheffe médicale de l’hôpital méthodiste, Jane Appleby, a expliqué que le patient de 30 ans a raconté à l’infirmière qui s’occupait de lui qu’il avait participé à une "COVID party", une "fête Covid". Ces événements sont organisés par une personne diagnostiquée positive au coronavirus et l’idée est d’organiser une fête et de voir "si le virus est réel et si quelqu’un risque réellement d’être infecté".

Des fêtes similaires ont été signalées dans d’autres régions des USA, notamment en Alabama et au Kentucky: des jeunes y organisent des soirées Covid-19, à laquelle assistent des personnes atteintes de coronavirus et la première personne infectée reçoit un prix sous forme de cash.

Message d’avertissement à l’égard des jeunes

Juste avant le décès du patient à cause de son infection au Covid-19, le jeune homme aurait émis des regrets : "Je pense que j’ai fait une erreur, je pensais que c’était un canular, mais ce n’est pas le cas", a indiqué Jane Appleby à NBC.

Il y a actuellement un pic important de cas de Covid-19 au Texas et les hôpitaux de la ville de San Antonio sont actuellement surchargés avec 18.000 cas et plus de 1200 patients hospitalisés. Parmi ceux-ci, de nombreux patients COVID-19 âgés de 20 à 30 ans dont certains nécessitent des soins intensifs.

Bien que le COVID-19 soit surtout connu pour son impact sur les personnes âgées, les experts estiment que la maladie peut également affaiblir les patients plus jeunes. Ils ont également averti qu’une augmentation des cas chez les jeunes menace en fin de compte toute personne vulnérable avec laquelle ceux-ci rentreraient en contact.

Aucun d’entre nous n’est invincible

"Il n’y a pas de discrimination et aucun d’entre nous n’est invincible", a déclaré M. Appleby. "Je ne veux pas être alarmiste, et nous essayons juste de partager quelques exemples concrets pour aider notre communauté à réaliser que ce virus est très grave et peut se propager facilement".

Mme Appleby a exhorté les Texans à porter un masque, à rester chez eux lorsque c’est possible et à éviter de passer du temps avec des groupes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK