Un sommet européen surtout consacré au Brexit, mais où plane la problématique catalane

Les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 se retrouvent à Bruxelles ces jeudi et vendredi pour un sommet européen. Au menu, c'est surtout la question du Brexit qui sera abordée. Et ce malgré la tension de plus en plus croissante en Espagne autour de l'indépendance de la Catalogne.

Ce sujet n'est officiellement pas à l'ordre du jour mais il est difficile d'imaginer que le sujet ne sera pas évoqué par les dirigeants européens, vu la volonté de Madrid de continuer le processus de suspension de l'autonomie de cette région, annoncée ce matin suite aux menaces du président catalan Carles Puigdemont de déclarer l'indépendance si Madrid venait à retirer son autonomie à la Catalogne. Un dialogue de sourds.

Une vision à long terme

Donald Tusk, le président du Conseil, propose aux chefs d'Etat et de gouvernement une feuille de route pour piloter le futur de l'Europe. Depuis le référendum sur le Brexit, les dirigeants européens ont réussi à préserver l'essentiel : leur unité. Mais depuis quelques mois, plusieurs voix se sont fait entendre pour aller plus loin : Jean-Claude Juncker, président de la Commission, s'est exprimé sur l'état de l'Union dans un discours en septembre, et surtout, le président français Emmanuel Macron a donné sa vision de l'Europe à la Sorbonne.

Donald Tusk veut reprendre la main et propose de mettre sur la table une vision à long terme, avec un calendrier de treize réunions prévues jusqu'à la fin juin 2019. Et une mission : que les dirigeants européens mettent les mains dans le cambouis pour dégripper la machine européenne. Selon un responsable européen, les chef d'Etat et de gouvernement ont retrouvé l'appétit pour s'attaquer aux dossiers qui piétinent. Comme la question migratoire ou le renforcement de la zone euro.

Des projets ambitieux, selon May

A son arrivée, la Première ministre britannique Theresa May a déclaré vouloir profiter de ce sommet pour concevoir des "projets ambitieux" avec les 27 autres dirigeants de l'UE quant à la suite des négociations sur le Brexit. "Nous allons regarder les progrès concrets qui ont été faits dans la négociation de notre retrait, et faire des projets ambitieux pour les semaines à venir", a annoncé Mme May à son arrivée jeudi à Bruxelles.

Angela Merkel, Theresa May et Emmanuel Macron ont d'ailleurs faitt une entrée groupée remarquée, afin de montrer que la Première anglaise fait "partie de la famille".

Arrivée et déclaration du Président de la République française, Emmanuel Macron:

En marge du sommet, Merkel, Juncker et Tusk se sont rencontrés à l'Académie Royale

Il s'agissait d'une réunion du Parti Populaire européen

Arrivées des chefs d'Etats (direct non traduit)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK