Un ours affamé, symbole du réchauffement climatique

L'image a fait le tour du monde en quelques jours à peine. Un photographe du National Géorgraphic a publié des images déchirantes d'un ours polaire à l'agonie, sans doute victime de la fonte des glaces dans l'Arctique. Partagée sur Facebook par 12 millions d'internautes, la vidéo veut alerter les citoyens sur l'ampleur du phénomène.

L'ours blanc a été aperçu sur l'île de Baffin au Canada. Perdu dans cette plaine aride, l'animal rachitique s'est probablement égaré. Loin...beaucoup trop loin de la banquise, à bout force, l'ours éprouve des difficultés à se mouvoir.  "La vitesse à laquelle la banquise se retire ne permet à l'ours polaire de s'adapter" explique Olivier Lecomte, climatologue à l'UCL. Depuis 10 ans, la banquise perd l'équivalent de 3 fois la surface de la Belgique chaque année.

Affamé

Lui qui se nourrit principalement de phoques, cherche dans un tonneau rouillé une hypothétique nourriture. La scène est déchirante mais elle ne surprend pas les scientifiques :" ils sont amenés à se déplacer car il n'y a plus de plate-forme de glace suffisamment consolidée pour chasser les phoques". L'objectif de cette vidéo : prouver que la glace fond trop vite pour permettre aux ours de faire des réserves avant l'hiver mais aussi et surtout pour alerter les citoyens. Si l'ours polaire n'est pas encore considéré comme une espèce en voie de disparition, sa population aurait diminué de plus de 15 % au cours des deux dernières décennies. L'abandon des énergies fossile est, selon le reporter, la seule solution pour endiguer le phénomène.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK