Un nouvel incident nucléaire dans la centrale du Tricastin en France

L'incident s'est produit mercredi vers 9h30 dans le bâtiment d'enceinte d'un réacteur à l'arrêt pour maintenance. "Un tuyau à l'intérieur du bâtiment a été ouvert dans le cadre de cette opération de maintenance et de la poussière radioactive s'en est échappée", a expliqué Alain Peckre, le directeur de la centrale nucléaire EDF, qui a qualifié cet incident de "fait sans gravité".

Cet incident est le deuxième sur le site du Tricastin après la récente fuite d'effluents radioactifs d'une cuve de l'usine Socatri, filiale d'Areva, dans la nuit du 7 au 8 juillet.

Au total, il s'agit du quatrième incident survenu sur un site nucléaire en France en un peu plus de quinze jours: le 17 juillet, une autre fuite d'effluents radioactifs avait été constatée dans une usine exploitée par une filiale d'Areva à Romans-sur-Isère (sud-est).

Le 18 juillet, 15 employés avaient déjà été contaminés par des radio-éléments --"très légèrement" selon EDF-- sur un chantier de maintenance d'une unité de production de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice (Isère), sans que l'incident ait été classé par l'ASN.

L'incident de mercredi a été classé provisoirement au niveau zéro (sur une échelle de 0 à 7) par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le gendarme du nucléaire en France.

Selon Alain Peckre, 129 employés du site ont été évacués vers l'infirmerie pour des examens médicaux. Sur ce total, "100 personnes ont été légèrement contaminées par des radio-éléments quarante fois inférieurs à la limite réglementaire annuelle", a indiqué Stéphanie Biabaut, chargée de communication de la centrale. "Des investigations se poursuivent pour déterminer les causes de cet évènement, qui n'a pas de conséquence ni sur la santé des personnes ni sur l'environnement. Pendant la durée de l'enquête interne, l'accès du bâtiment impliqué a été suspendu", a-t-elle ajouté.

Les incidents survenus plus tôt au Tricastin et à Romans avaient suscité l'inquiétude et les doutes dans un pays où le nucléaire fournit 80% de l'électricité consommée. Areva avait assuré que ces deux incidents n'avaient pas eu "d'impact sur la santé des personnels et des riverains".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK