Un nouveau volcan, découvert près des îles Mayotte

Depuis le 10 mai 2018, l’île de Mayotte vit au rythme des secousses sismiques. Selon le Bureau de recherches géologiques et minières, cet archipel de l’Océan indien aurait subi plus de 1800 secousses de magnitude supérieure ou égale à 3,5.

Ce phénomène nouveau et inhabituel a inquiété les habitants pendant longtemps. Pour eux, ces secousses étaient l’œuvre de Dieu. Une explication démontée aujourd’hui par un groupe de scientifiques partis en mission en mer, à 50 kilomètres au large des îles de Mayotte. Ceux-ci y ont découvert l’origine de ces secousses : un volcan sous-marin en développement, situé à 3500 mètres de profondeur. Ce volcan a une taille d’environ 4 kilomètres de diamètre et 800 mètres de hauteur.

Sa lave n’atteint, pour l’instant, pas la surface de l’eau. Mais il est assez puissant que pour secouer et déplacer lentement l’île, comme l’explique Frédéric Tronel, directeur régional du BRGM de Mayotte : « En 10 mois, il y a eu un déplacement de 14 centimètres environ et un affaissement notamment dans la partie Est, entre 10 et 12 centimètres. Ce phénomène de déplacement terrestre peut s’expliquer par un phénomène volcanique de dégonflement de chambres magmatiques ou de circulation magmatique. » Aujourd’hui, les scientifiques se disent « mobilisés pour traiter, analyser et interpréter la multitude de données acquises durant ces derniers mois et évaluer les risques induits pour Mayotte en matière de risque sismique, risque volcanique et de tsunami ». En fonction de leurs conclusions, les autorités comme les habitants devront apprendre comment cohabiter avec ce nouveau voisin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK