Un mauvais réglage chez Airbus à l'origine du crash d'un hélicoptère au Mali

Deux Casques bleus allemands sont morts en juillet 2017 dans le crash de leur hélicoptère dans le nord du Mali.
Deux Casques bleus allemands sont morts en juillet 2017 dans le crash de leur hélicoptère dans le nord du Mali. - © PHILIPPE DESMAZES - AFP

Le fabricant européen Airbus a reconnu ce mercredi qu'un mauvais réglage des commandes de vol effectué par un de ses employés était à l'origine du crash mortel d'un hélicoptère militaire Tigre de l'armée allemande en 2017 au Mali.

Le fabriquant Airbus Helicopters a déclaré "prendre note du fait qu'un mauvais réglage des commandes de l'hélicoptère a été identifié par l'enquête comme l'un des facteurs (...) ayant conduit à cette issue catastrophique", dans un communiqué confirmant des informations de presse en Allemagne.

"Des mesures de prévention ont immédiatement été mises en œuvre pour éviter la répétition d'un tel événement", a ajouté l'entreprise.

En revanche, "l'enquête menée par la Bundeswehr avec le soutien d'Airbus Helicopters a exclu tout problème de conception sur l'hélicoptère Tigre", a souligné le constructeur, qui a exprimé ses condoléances aux familles endeuillées.

Deux Casques bleus allemands sont morts en juillet 2017 dans le crash de leur hélicoptère dans le nord du Mali. Les deux soldats de la Bundeswehr faisaient partie du contingent allemand de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma).

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK