Un iranien de 17 ans pendu en public pour le meurtre d'un athlète connu

Les pendaisons publiques sont fréquentes en Iran, comme ici en 2007 à Téhéran
Les pendaisons publiques sont fréquentes en Iran, comme ici en 2007 à Téhéran - © Archive EPA

Un jeune iranien de 17 ans qui avait tué à coups de couteau un athlète connu a été pendu en public mercredi matin à Karaj, à 50 km à l'ouest de Téhéran, a rapporté l'agence Fars. Le jeune homme affirmait avoir agi en état de légitime défense.

Ruhollah Dadashi, un culturiste iranien célèbre pour ses spectaculaires démonstrations de force, avait été poignardé le 17 juillet lors d'un différend lié à un incident de la circulation.

L'adolescent meurtrier, Alireza Molla Soltani, avait déclaré avoir été pris de panique et avoir agi en légitime défense après que l'athlète l'eut agressé. Il a été pendu mercredi en présence de plusieurs milliers de personnes.

Amnesty International avait demandé mardi aux autorités iraniennes de ne pas appliquer la peine de mort, rappelant qu'"exécuter des délinquants mineurs est strictement interdit par les traités internationaux dont l'Iran est signataire".

"Le fait que l'Iran ait décidé d'exécuter un adolescent de 17 ans montre le peu de respect des autorités pour les critères internationaux des droits de l'Homme", a affirmé Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe d'Amnesty pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

L'Iran est un des rares pays condamnant des mineurs à la peine de mort mais en général les autorités attendent qu'ils aient 18 ans pour procéder à l'exécution.

Par ailleurs, un homme reconnu coupable de trafic de drogue a été pendu mercredi matin à Minab, a rapporté le site de la télévision d'État, qui n'a pas donné d'autres détails.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK