Un Guatemala excédé par la corruption élit son nouveau président

Dans ce pays d'Amérique centrale de 15,8 millions d'habitants, l'un des plus violents au monde, les premiers résultats ne devraient être connus qu'après 21h00.
Dans ce pays d'Amérique centrale de 15,8 millions d'habitants, l'un des plus violents au monde, les premiers résultats ne devraient être connus qu'après 21h00. - © RODRIGO ARANGUA - AFP

Le Guatemala a commencé à voter dimanche pour le second tour de l'élection présidentielle, dans un climat d'exaspération inédit face à la corruption qui pourrait porter au pouvoir un candidat inexpérimenté, l'acteur comique Jimmy Morales.

Dans ce pays d'Amérique centrale de 15,8 millions d'habitants, l'un des plus violents au monde, les bureaux de vote ont ouvert à 7h00 (14h00 heure belge) et les premiers résultats ne devraient être connus qu'après 21h00 (4h00 HB lundi).

Les 7,5 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre deux candidats aux styles radicalement opposés: Jimmy Morales, 46 ans, comédien et animateur de télévision porté par le parti de droite FCN-Nacion, et Sandra Torres, 60 ans, ex Première dame soutenue par l'Union nationale de l'espoir (UNE, social-démocrate).

Accusations de part et d'autre

Reflet de leurs différences, M. Morales a été questionné sur la présence dans son parti -qu'il nie- de militaires accusés de violations des droits de l'Homme, dans ce pays traumatisé par 36 ans d'une guerre civile (1960-1996) qui a fait 200 000 morts et disparus.

Sandra Torres, ex-épouse d'Alvaro Colom, président de 2008 à 2011 dont elle dirigeait les programmes sociaux, est accusée d'avoir fait partie de l'ex-guérilla qui a combattu les autorités pendant cette même guerre civile, ce qu'elle nie elle aussi.

Jimmy Morales avait été la grande surprise du premier tour, le 6 septembre, en raflant 23,99% des suffrages contre 19,75% pour Sandra Torres. Pour le second tour, celui qui a incarné au cinéma le rôle d'un cowboy naïf sur le point de devenir président par accident part largement favori: le dernier sondage, mercredi, lui prédisait 67,9% des voix contre 32,1% pour son adversaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK