Un fonds pour faire entendre la voix de la société civile sur l'intelligence artificielle

Un fonds pour faire entendre la voix de la société civile sur l'intelligence artificielle
Un fonds pour faire entendre la voix de la société civile sur l'intelligence artificielle - © OLIVIER MATTHYS - AFP

Le fonds "European AI Fund", une initiative conjointe de plus de 15 fondations, dont la Fondation Roi Baudouin (FRB), a accordé 1,55 million d’euros à 16 organisations d’intérêt général afin de renforcer la capacité de la société civile à contribuer au débat sur la politique technologique en Europe.

La Commission européenne a l’ambition d’élaborer dans les cinq prochaines années un plan pour la transformation numérique de l’Europe, comprenant aussi l’intelligence artificielle (IA). "Mais sans une société civile forte prenant part au débat, l’Europe risque de passer à côté d’opportunités visant à améliorer la société et pourrait, au contraire, choisir une voie néfaste pour celle-ci", indique la Fondation Roi Baudouin dans son communiqué.

Besoin d’une plus grande participation de la société civile

Le Fonds et les fondations qui le soutiennent estiment que le débat sur la politique technologique en Europe a besoin d’une plus grande participation de la société civile. L''European AI Fund" veut permettre à la société civile "d’être une voix plus audible et plus efficace dans le débat public et politique sur le rôle et la forme que devrait prendre la transformation numérique européenne".

1,55 million d’euros à 16 organisations

Concrètement, il allouera 1,55 million d’euros d’aides à 16 organisations durant les 12 à 18 prochains mois. Il s’agit aussi bien d’acteurs qui travaillent déjà sur l’IA, mais aussi d’organisations qui travaillent sur des thématiques influencées par l’IA ou encore d’organisations qui agissent en faveur de communautés touchées de manière disproportionnée par les risques et les préjudices associés à l’IA.

Parmi ces organismes, on compte, par exemple, la Plate-forme pour la coopération internationale pour les migrants sans-papiers (PICUM) ou encore le groupe de défense numérique européen 'European Digital Rights'.

Le Fonds bénéficie du soutien d’un groupe de fondations nationales, régionales et internationales actives en Europe. Aux côtés de la Fondation Roi Baudouin, d’autres organisations comme la Mozilla Foundation et la Ford Foundation ont financé l’initiative.

Sur le même sujet: JT 13/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK