Un film contre l'islam provoque une flambée de violence anti-américaine

Violences devant le consulat américain à Benghazi
Violences devant le consulat américain à Benghazi - © AFP

Plusieurs milliers de manifestants se sont attaqués mardi à l'ambassade américaine du Caire et au consulat basé à Benghazi. Les violences dans la ville libyenne ont causé la mort d'un Américain.

Un fonctionnaire américain a été tué et un autre blessé, mardi soir, dans une violente attaque du consulat des Etats-Unis à Benghazi, dans l’Est de la Lybie. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a confirmé l’information.

Les manifestants protestaient contre un film américain jugé offensant pour l'islam. Certains manifestants armés ont attaqué le consulat américain en tirant des roquettes depuis une ferme toute proche. D'autres ont tenté de mettre le feu à l'édifice en signe de protestation. Des pillards ont aussi pénétré dans le bâtiment.

Tout est parti d'une vidéo produite aux Etats-Unis

Ce film met en scène et de façon négative le prophète Mahomet. La bande-annonce a été diffusée, mardi, jour anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Le long métrage a reçu le soutien du pasteur américain Terry Jones. Cette personnalité controversée avait créé la polémique en brûlant des exemplaires du Coran, en avril dernier. Le pasteur a aussi lancé un "procès" symbolique de Mahomet.

C'est le même film, qui a poussé quelque 3000 Egyptiens, en majorité des salafistes, à manifester, mardi, devant l'ambassade américaine, au Caire. Certains ont arraché le drapeau américain pour le remplacer par un immense étendard noir islamique.

Nicolas Willems

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK