Un écocide à l'origine de la disparition des habitants de l'île de Pâques?

À son apogée, l'île de Pâques abritait une civilisation pacifique et prospère. Aujourd'hui, elle a disparu. Pourquoi ?

L'une des hypothèses parle "d'écocide" : les habitants de l'île auraient exploité toutes les ressources naturelles, jusqu'à totalement détruire l'écosystème. La totalité des arbres de l'île auraient été coupés pour construire des canoës et transporter les 887 moaïs, ces statues monumentales en pierre. Cela aurait entraîné le départ des oiseaux et la disparition d'une grande partie des animaux. Les populations affamées se seraient alors livrées à des guerres de clans, entraînant la disparition du peuple rapanui.

Une théorie contestée

D'autres théories contredisent cependant cette version. La disparition des arbres et des ressources naturelles pourraient être due à l'arrivée de nuisibles par bateau, comme les rats. Mais aussi à la déforestation, pour créer des terres agricoles, ou encore l'arrivée des Européens sur l'île.

En 1722, lorsque que les Néerlandais ont débarqué sur les côtes, entre 2000 et 3000 Rapanuis peuplaient encore l'île. Plusieurs maladies arrivées avec les colons, ainsi que l'esclavage et les tueries auraient définitivement mis un terme à la civilisation rapanui. En 1860, il ne restait plus que 111 d'entre eux sur l'île.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK