Un don d'une fondation chinoise à l'université de Cambridge fait des vagues

(Belga) Un don de 3,7 millions de livres (4,4 millions d'euros) d'une fondation chinoise à la prestigieuse université de Cambridge a suscité mardi des critiques, des universitaires craignant que cette fondation soit liée aux autorités de Pékin.

La fondation "Chong Hua Educational Foundation" a fait ce don en faveur d'une chaire sur le développement chinois. Tarak Barkawi, conférencier au département des études internationales à Cambridge, a mis en cause le "manque de transparence et de débat sur les liens entre la Chong Hua Foundation et le régime" chinois, dans une interview au Daily Telegraph. Un autre universitaire, qui a souhaité ne pas être nommé, a appuyé sa protestation. Une source interne à l'université a quant à elle dénoncé une polémique "gonflée par deux universitaires amers". Un porte-parole de Cambridge a expliqué qu'il s'agissait d'un "don pour l'avancement de la connaissance sur la Chine", provenant de "riches Chinois et qu'il est parfaitement ordinaire que les donateurs demandent à rester anonymes". Selon lui, "il n'y a aucune influence quelle qu'elle soit sur les objectifs d'enseignement qui seront menés par cette chaire". Les donations gouvernementales à des postes de recherche sont "très fréquentes". Il a cité l'exemple de 4 millions de livres donnés par l'Inde pour une chaire sur l'économie indienne. La prestigieuse London School of Economics (LSE) avait été vivement critiquée l'an dernier pour avoir reçu de l'argent du régime libyen du colonel Kadhafi, et son directeur Howard Davies avait finalement dû démissionner en mars, après plusieurs mois de polémique. (DGO)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK