Un deuxième assistant parlementaire européen du FN mis en examen

Charles Hourcade, assistant parlementaire d'une députée Front national au Parlement européen, a été mis en examen dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs visant le parti frontiste, rapportent vendredi plusieurs sites français, sur base d'une source judiciaire.

Charles Hourcade, un temps recensé comme graphiste du Front national à Nanterre, a été mis en examen le 6 mars pour "recel d'abus de confiance", selon cette source qui confirme une information du Parisien.

La présidente du FN Marine Le Pen est elle-même visée par une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants au Parlement européen. Mais la candidate du Front national, que cette affaire ne semble guère handicaper dans les sondages, a refusé de se rendre à une convocation de la police avant l'élection, arguant que la période n'offrait pas la "sérénité" nécessaire à la justice et bénéficiant par ailleurs de l'immunité que lui confère son mandat de députée européenne.

Le journal Le Monde a évoqué fin février "une note retrouvée dans l'ordinateur du trésorier" du FN par la police lors de perquisitions et "qui laisse penser qu'un véritable système de financement du parti via le Parlement européen et les assistants parlementaires a été pensé en amont, et en haut lieu".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK