Un cargo libyen avec pavillon nord-coréen capturé dans le golfe d'Aden

RTBF
RTBF - © RTBF

Un cargo libyen battant pavillon nord-coréen a été capturé mercredi matin par des pirates dans le golfe d'Aden, a annoncé la force navale anti-piraterie de l'UE, Atalante, dans un communiqué.

Le navire, M/V RIM, d'une capacité de 4800 tonnes, a été capturé dans le nord-ouest du Golfe d'Aden au sud des côtes du Yémen, a précisé Atalante.

Le cargo, propriété de la société libyenne White Sea Shipping, n'avait pas été enregistré auprès des autorités chargées de surveiller cette zone de l'océan Indien. Atalante ignore combien de membres d'équipage se trouvaient à bord et leur nationalité. On ignore également ce que transporte ce cargo.

Le bâtiment naviguait en dehors du couloir de transit recommandé internationalement (IRTC). La capture s'est produite près des côtes yéménites et a pu être confirmée par un hélicoptère américain de l'USS Farragut, le navire amiral de la coalition internationale qui patrouille dans cette zone, ainsi que par un autre navire de la coalition, l'USS Porter.

Les autorités libyennes ont elles aussi confirmé la capture du cargo précisant qu'il appartient à une "compagnie privée".

Interrogée par l'AFP, une source de la Compagnie nationale libyenne de transport maritime a précisé que "le propriétaire du navire a perdu le contact avec son équipage depuis 10H00" locales (8H00 GMT).

"Le cargo était parti de Roumanie", a ajouté la même source, affirmant ne pas être en mesure pour l'instant de préciser le nombre de personnes qui étaient à bord ni la nature de la cargaison ou la destination du navire.

Selon Atalante, le M/V RIM n'avait établi aucune communication avec les autorités maritimes avant sa capture.

La force navale européenne a indiqué que le navire capturé a pris la direction des côtes somaliennes.

Le M/V RIM est le troisième navire capturé par des pirates somaliens depuis le début de l'année.

Profitant du retour à des conditions de navigation plus sereines avec la fin de la mousson, la nouvelle saison de piraterie débutée en octobre s'est singularisée par la localisation des attaques, soit au sud-est des côtes de la Somalie, non loin des Seychelles, ou plein est, parfois à mi-chemin entre la façade est-africaine et l'Inde. Mais les pirates semblent à présent être de retour dans leur zone de prédilection, le golfe d'Aden.

Au moins 270 hommes d'équipage sont actuellement détenus par les pirates somaliens.

La force de l'UE, lancée en décembre 2008, compte parmi les flottes internationales qui tentent d'enrayer la piraterie au large de la Somalie. Atalante dispose de sept navires et quatre avions de patrouille maritime pour une zone représentant dix fois la superficie de l'Allemagne.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK