Un Canadien arrêté après une alerte dans un Boeing

RTBF
RTBF - © RTBF

La police suédoise a arrêté samedi matin un Canadien d'origine pakistanaise suspecté d'avoir voulu faire exploser un Boeing 777 pakistanais en provenance du Canada, qui a été contraint de se poser d'urgence à l'aéroport de Stockholm.

"Nous détenons un homme suspecté d'avoir eu des explosifs à bord de l'avion entre le Canada et le Pakistan", a déclaré aux journalistes le chef de l'enquête, le commissaire Stefan Raadman, lors d'une brève déclaration à la presse à l'aéroport international d'Arlanda au nord de la capitale suédoise.

Il est arrêté "pour préparation de sabotage d'avion, selon les termes de la loi suédoise", a-t-il dit, précisant qu'il s'agissait d'un citoyen canadien d'"environ 30 ans".

Selon un porte-parole de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA), citant la police, il s'agit d'un homme d'origine pakistanaise.

Aucun explosif n'a néanmoins été trouvé dans l'immédiat, selon la police.

L'avion de la PIA, qui a décollé de Toronto et devait se rendre à Karachi, s'est posé sans problème sur la piste d'Arlanda peu après 07H30 GMT, et s'est garé dans une zone à l'écart des bâtiments et des autres avions.

Quelque 243 passagers, dont le suspect, et 18 membres d'équipage se trouvaient à bord, selon un porte-parole de PIA.

Les passagers de l'avion ont été évacués et le suspect a été conduit au poste de police de l'aéroport pour être interrogé, a indiqué à l'AFP Kjell Lindgren, un porte-parole de la police de Stockholm.

Vers 11H45 (09H45 GMT), aucun explosif n'avait été trouvé, ni sur le suspect, ni à bord, mais les fouilles se poursuivaient, selon Kjell Lindgren.

"La priorité est de fouiller l'avion", a-t-il dit. "Nous n'avons pas trouvé d'explosif pour l'instant".

Le voyage prendera fin demain

Plusieurs véhicules de police se trouvaient autour de l'appareil sur le tarmac samedi midi, tandis que des officiers inspectaient l'avion, a constaté un photographe de l'AFP.

Après l'arrestation du suspect, les passagers ont été conduits dans un terminal de l'aéroport où on leur a offert de la nourriture et une assistance psychologique, selon un porte-parole de l'aéroport.

C'est l'équipage de l'avion qui a été alerté de la présence d'un possible poseur de bombe et a décidé de l'atterrissage d'urgence.

"Une femme a contacté la police canadienne et dit qu'il y avait un homme à bord qui pourrait éventuellement avoir des explosifs sur lui. On ne sait pas pour l'instant qui est cette femme", a déclaré à l'agence TT Janne Hedlund, un des porte-paroles de la police de Stockholm.

"Au moment où l'avion est rentré dans l'espace aérien européen, la tour de contrôle lui a demandé d'atterrir à Stockholm parce qu'il y avait une menace", a expliqué à l'AFP Syed Sultan Hassan, un porte-parole de la compagnie pakistanaise PIA.

"Le pilote a informé notre centre de commande qu'il se posait" à l'aéroport de la capitale suédoise.

Selon les autorités suédoises et PIA, l'objectif est de permettre au vol PK 782 de rejoindre Karachi avec le moins de retard possible.

"Cela se fera probablement demain. L'équipage a travaillé depuis trop longtemps maintenant et doit soit être remplacé, soit se reposer", a expliqué Jan Lindqvist, un porte-parole de l'aéroport.

Pour le suspect, conformément à la loi suédoise, un procureur doit se prononcer sur une possible inculpation, un maintien en détention ou une libération.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK