Un attentat contre la police fait deux morts dans le sud-est de l'Iran

Un attentat suicide à la voiture piégée a visé le 6 décembre 2018 un poste de commandement de la police dans la ville iranienne de Chabahar (sud-est) faisant deux morts
4 images
Un attentat suicide à la voiture piégée a visé le 6 décembre 2018 un poste de commandement de la police dans la ville iranienne de Chabahar (sud-est) faisant deux morts - © STR

Un attentat suicide à la voiture piégée contre un poste de commandement de la police a fait deux morts et plusieurs blessés jeudi matin à Chabahar dans le sud-est de l'Iran.

Plusieurs médias iraniens ont fait état de tirs ayant précédé une forte explosion peu avant 10h00 (06h30 GMT) dans cette ville portuaire à une centaine de kilomètres à l'ouest de la frontière pakistanaise, dans la province du Sistan-Baloutchistan, théâtre de violences régulières en lien avec des groupes jihadistes ou séparatistes.

L'explosion a brisé les vitres de nombreux bâtiments

"Cette action terroriste a causé la mort de deux membres de la police", a déclaré sur la télévision d’État Mohammad Hadi Marachi, gouverneur adjoint de la province du Sistan-Baloutchistan chargé des affaires de sécurité.

"Les terroristes ont essayé de forcer le quartier général de la police de Chabahar mais en ont été empêchés par un garde et ils ont alors fait exploser une voiture piégée", a déclaré M. Marachi, sans préciser le nombre d'assaillants.

Selon Rahmdel Baméri, gouverneur de la ville de Chabahar, "l'explosion a été très forte, elle a brisé les vitres de nombreux bâtiments alentours" et fait de "nombreux blessés" : des commerçants, des passants, parmi lesquels des femmes et des enfants.

L'agence Tasnim avance le nombre de 27 blessés.

Des photos diffusées par la même agence montrent des débris de gros blocs qui pourraient correspondre à un mur écroulé, ainsi que les restes du véhicule utilisé par les assaillants, identifié par plusieurs médias comme un van bleu de marque Nissan.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK