Un artiste de Mossoul retrouve ses peintures intactes après la libération de la ville

Des militants du groupe EI ont pris le contrôle de la maison de Khalif Mahmoud à l'été 2014, trois mois après leur entrée dans Mossoul.
Mahmoud a laissé plus de 100 peintures et œuvres derrière lui, cachant une partie dans un mur sous l'escalier de sa maison, et confiant d’autres à des amis.

Il a quitté Mossoul peu de temps après l'arrivée du groupe EI, se rendant en Jordanie et en Syrie puis retournant en Irak pour s'installer à Duhok au Kurdistan irakien. Il y enseignera pendant près de trois ans, donnant des cours de dessin.

Après que Mossoul a été complètement repris par les forces irakiennes en juillet 2017, Mahmoud est rentré chez lui et a trouvé intacts les dessins et peintures qu'il avait cachés sous l'escalier. Il a également trouvé d'autres œuvres - qu'il n’avaient pas eu le temps de cacher - détruites et brûlées. 

Après s’être réinstallé à Mossoul, Mahmoud s’est mis à enseigner des cours d'art à l'université de Mossoul. Il organise également des expositions d'art avec d'autres artistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK