Un an plus tard, pourquoi l'empereur du Japon n'a-t-il toujours pas pu abdiquer?

L'empereur du Japon Akihito a 83 ans et une santé fragile.
L'empereur du Japon Akihito a 83 ans et une santé fragile. - © TOSHIFUMI KITAMURA - AFP

L'empereur du Japon Akihito a 83 ans et une santé fragile. En août 2016, au cours d'une allocution télévisée, il avait fait comprendre qu'il souhaitait abdiquer, ne se sentant plus la force de rester sur le trône jusqu'à sa mort comme le droit japonais l'impose aux empereurs.

Un an plus tard, son fils aîné, le prince héritier Naruhito ne lui a toujours pas succédé. Pourquoi les choses traînent tant? Bernard Delattre, correspondant de la RTBF à Tokyo, nous livre son décryptage. 

Pourquoi l'empereur n'a-t-il toujours pas pu abdiquer? 

"D'abord, pour une raison pratique. Au Japon, la numérotation des années n'est pas la même qu'en Occident. Ici, dans tous les documents officiels, on n'est pas en 2017 mais à l'année 29 de l'ère qui a débuté au moment où Akihito est monté sur le trône. Quand Naruhito lui succédera, ce sera l'an 1 d'une ère qui aura un autre nom. Donc tous les systèmes informatiques devront être adaptés, et les imprimeurs doivent être prévenus bien à l'avance pour les agendas et les calendriers. Tout cela ne peut pas se faire en six mois. Mais, en réalité cela traîne surtout pour des raisons politiques".

Shinzo Abe est fâché que l'empereur lui ait forcé la main

"Le Premier ministre conservateur Shinzo Abe ne voulait pas du tout réformer l'institution impériale. Il l'a fait uniquement sous la pression de l'opinion – qui soutient massivement le désir de l'empereur. Et il a mis dix mois pour faire voter une loi autorisant Akihito à abdiquer".

Quand pourra-t-il abdiquer?

"Dans les trois ans à venir, à une date que choisira le gouvernement. Au plus tôt à la fin 2018. Shinzo Abe est si fâché que l'empereur lui ait forcé la main pour cette réforme que, maintenant, il ne va pas s'empresser de lui faire plaisir".

"Au passage, le Premier ministre a refusé de changer la loi pour permettre l'accès des femmes au trône. Il restera donc réservé aux hommes. A terme, cela va poser un problème. Parce qu'il y a qu'un seul prétendant au trône pour la génération suivante: le prince Hisahito, âgé de dix ans. S'il n'a pas d'enfant mâle, il n'y aura personne pour lui succéder. Et ce sera la fin de la plus ancienne dynastie au monde".

L'Empereur du Japon rencontrant Theresa May, ce 1er septembre

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK