Ulster: explosion d'une voiture piégée devant un tribunal

RTBF
RTBF - © RTBF

Le ministre britannique à l'Irlande du Nord a qualifié mardi "d'attaque révoltante" l'explosion d'un véhicule piégé lundi devant un tribunal près de Belfast, quelques semaines après un accord historique sur le transfert des pouvoirs de police et de justice.

L'explosion devant le tribunal de Newry, à 35 km au sud de Belfast, n'a fait aucune victime.

"Il s'agit d'une attaque révoltante (perpétrée) par un très petit groupe de gens qui refusent d'accepter que la paix fonctionne en Irlande du Nord", a déclaré Shaun Woodward à la BBC. "Ce sont des gens qui veulent déstabiliser le processus politique, ils veulent semer la panique".

"Le meilleur message qui puisse leur être envoyé est le rejet total de la violence au travers de la mise en oeuvre de la dévolution" des pouvoirs de justice et police de Londres vers Belfast, a déclaré le ministre à d'autres médias.

Début février, les partis catholique Sinn Féin et protestant DUP avaient conclu, au terme de longues et difficiles tractations, un accord sur cette dévolution, levant le dernier obstacle à l'application complète du processus de paix lancé en 1998.

Cet accord doit être voté par l'assemblée régionale nord-irlandaise le 9 mars, ce qui devrait n'être qu'une formalité. Le transfert de responsabilités commencera à partir du 12 avril.

Pur miracle

Des policiers, avertis vers 22H00 GMT de la présence d'un véhicule suspect devant le tribunal de Newry, évacuaient la zone quand le véhicule a explosé environ 30 minutes plus tard, a précisé la police.

"C'est un pur miracle que personne n'ait été tué ou blessé", a déclaré le chef de la police locale Sam Cordiner.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais Danny Kennedy, un parlementaire local, membre d'un parti loyaliste, a affirmé qu'un groupe républicain dissident avait envoyé un avertissement avant l'explosion de la bombe.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK