Ukraine: plus de 50 000 opposants manifestent à Kiev

Les principaux dirigeants de l'opposition, Vitali Klitschko et Arseni Iatseniouk, de retour de Munich où ils avaient reçu le soutien de l'Occident, ont été acclamés à leur arrivée sur le podium. Il s'agit de la première manifestation importante depuis dix jours, destinée à pousser à reculer le président Viktor Ianoukovitch, en congé maladie depuis quelques jours. Parmi les premiers orateurs, l'ancien ministre de l'Intérieur du gouvernement de Ioulia Timochenko, Iouri Loutsenko, a dénoncé la "nouvelle tentative de colonisation" de la part de la Russie.

Iouri Loutsenko a aussi appelé à la création d'"unités d'auto-défense" à travers l'Ukraine. "Ce sera la meilleure garantie contre un bain de sang", a-t-il dit. De son côté, l'ancien boxeur Vitali Klitschko a exigé la libération inconditionnelle des manifestants arrêtés lors des heurts qui ont marqué la grave crise qui paralyse l'Ukraine depuis plus de deux mois. Vitali Klitschko a déclaré que la loi d'amnistie telle que votée la semaine dernière devait être annulée, car elle faisait dépendre la libération des personnes arrêtées de l'évacuation par les contestataires des bâtiments publics occupés, dans un délai de 15 jours.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK