Ukraine: la contestation se poursuit malgré les promesses du président

L'annonce n'a pas fait décoller la cote de popularité du président ukrainien chez les manifestants. Les manifestants soulignent d'ailleurs que ce revirement intervient le même jour que la nomination d'Andreï Kluyev à la tête de l'administration présidentielle. Un homme détesté par la rue. On lui reproche d'être à l'origine de la répression sur Maidan il y a deux mois à peine.

Bref, dans le centre de Kiev, les manifestants ne croient plus aux promesses de Viktor Ianoukovitch. Cette nuit encore, ils se sont retrouvés face à la police, à faire brûler des pneus sur des barricades.

La contestation prend de plus en plus d'ampleur dans le pays: les opposants au régime occupent à présent une douzaine de préfectures de provinces.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK