Ukraine: des convois militaires non identifiés arrivent en renfort à l'est

"Nous sommes très inquiets de l'intensification des combats dans l'est ukrainien ainsi que des informations notamment de l'OSCE, faisant état de l'avancée par les séparatistes, soutenus par les Russes, d'importants convois d'armes lourdes et de chars" en zones rebelles, a déclaré la porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), Bernadette Meehan, dans un communiqué.

Plus tôt dimanche, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, avait enjoint Moscou d'empêcher l'arrivée de tout renfort supplémentaire dans l'Est de l'Ukraine, estimant "très inquiétante" la présence de chars signalés la veille dans les zones rebelles par des observateurs de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

Ces observateurs de l'OSCE présents en Ukraine pour surveiller l'application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes, ont dénombré samedi soir "plus de 40 chars et camions" dans l'Est rebelle. Des journalistes de l'AFP ont vu dimanche en début d'après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d'une vingtaine de camions militaires sans plaque d'immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

"Nous continuons à appeler toutes les parties à respecter strictement le cessez-le-feu. Toute tentative des séparatistes de s'emparer de davantage de territoire dans l'est ukrainien constituerait une flagrante violation des accords de Minsk", a ajouté Mme Meehan.

Cette dernière a également enjoint Moscou de respecter cet accord, "notamment d'arrêter de fournir du matériel militaire aux séparatistes et de retirer toutes ses troupes et armes d'Ukraine".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK