UE, visas pour Bosniaques: un ghetto pour les Musulmans?

RTBF
RTBF - © RTBF

La presse bosniaque a accusé jeudi l'Europe de pousser les Musulmans de Bosnie dans un "ghetto", estimant toutefois que les dirigeants locaux étaient les principaux responsables de la prolongation du régime de visa d'entrée à l'Union Européenne pour les ressortissants de Bosnie-Herzégovine.

La Commission européenne (CE) a proposé mercredi d'exempter de visa dans l'UE les ressortissants de trois pays des Balkans (la Serbie, la Macédoine et le Monténégro), mais pas de la Bosnie et de l'Albanie.

Après l'entrée en vigueur de l'exception de visa pour la Serbie, prévue en janvier 2010, les Serbes de Bosnie pourront voyager librement dans les pays de l'UE car ils peuvent détenir aussi des passeports serbes.

Les Croates de Bosnie voyagent aussi librement, grâce à des passeports fournis par Zagreb.

Seuls les Bosniaques musulmans devront obtenir un visa.

"L'Union européenne pousse les Musulmans de Bosnie dans un ghetto balkanique", écrit à la Une le quotidien Vecernji List, ajoutant que l'"Europe a encore une fois humilié les victimes" des massacres perpétrés par les forces serbes de Bosnie contre les Bosniaques musulmans et croates entre 1992 et 1995. Ces massacres, dont le génocide de Srebrenica, ont fait quelque 200.000 victimes qui étaient en grande majorité des civils bosniaques musulmans. 

Mais pour le journal SAN, "les autorités bosniaques sont les principales responsables de l'isolement des musulmans bosniaques".     

Le commissaire européen chargé des questions d'immigration, Jacques Barrot, avait expliqué mercredi que l'exemption de visa pour trois des cinq pays concernés avait été proposée "au vu des progrès" réalisés par Belgrade, Podgorica et Skopje.

Il s'agit notamment de l'établissement de passeports biométriques, du renforcement des contrôles aux frontières, et de la lutte contre la corruption et contre le crime organisé.

Plusieurs lois devant régir ces domaines ont été récemment adoptées en Bosnie, mais avec quelque quatre mois de retard.

 

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK