UE: vers un salaire minimum dans toute l’Europe?

En Bulgarie le salaire minimum est de 286 euros brut mensuel. Au Luxembourg, il est sept fois plus élevé et culmine à 2071 euros par mois. Dans six pays, comme les pays scandinaves, l’Italie ou l’Autriche, il n’existe tout simplement pas. C’est dire à quel point la situation diffère selon les 28 pays de l’Union européenne. Si la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a promis de mettre en place un salaire minimum dans toute l’Union européenne, ce n’est pas pour demain : le chantier vient tout juste d’être lancé et commence par une consultation avec les partenaires sociaux.

L’idée de la Commission n’est pas exactement d’harmoniser le montant de ce minimum légal entre les 28 Etats membres. "Il n’a jamais été question d’introduire en Europe un salaire minimum unique, ou un montant unique !", affirme Nicolas Schmidt, le Commissaire européen en charge de l’emploi et des droits sociaux. Il s’agira avant tout de redéfinir le calcul du salaire minimum en Europe pour qu’il garantisse un salaire digne à tous les travailleurs.

Une idée qui passe mal dans les pays nordiques où le salaire minimum n’existe pas mais où les rémunérations, plus élevées, sont définies par la négociation collective. Alors pour les rassurer la Commission assure que c’est précisément ce qu’elle compte mettre en avant. "Tout ce qui touche aux négociations collectives ne sera pas changé, assure Nicolas Schmidt. Ce sera même, d’une certaine manière, protégé, puisque non seulement on veut renforcer le système des salaires minimums dans les pays où ils existent, mais surtout aussi promouvoir la négociation collective dans ces pays-là." La discussion ne fait que commencer. Les partenaires sociaux ont 6 semaines pour faire part de leurs premiers commentaires. Quant au texte de loi européen, il n’est pas attendu avant la rentrée de septembre.

Fin 2018, des explications sur le sujet étaient données par Annick Capelle dans notre JT:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK