UE: des ONG espèrent récolter un million de signatures contre le glyphosate

UE: des ONG espèrent récolter un million de signatures contre le glyphosate
UE: des ONG espèrent récolter un million de signatures contre le glyphosate - © AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Une quarantaine d'ONG ont lancé une initiative citoyenne (ICE) contre le glyphosate, le principal composant du Roundup, le plus vendu des désherbants. Mais le glyphosate est aussi une substance soupçonnée d'être cancérogène. Les ONG veulent récolter un million de signatures pour obliger la Commission européenne à se prononcer sur son interdiction. Ou, à tout le moins, pour relancer le débat.

D'un coté, il y le centre international de recherche sur le cancer, une agence de l'organisation mondiale de la santé (OMS) qui considère le glyphosate comme cancérogène probable pour l'homme. De l'autre, il y a l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), une agence de l'Union européenne, qui considère qu'il est sans danger. Mais cette dernière analyse est basée sur des études fournies par l'industrie agrochimique. Les conclusions de l'EFSA font donc polémique.

Aucune initiative citoyenne n'a abouti à ce jour

La bataille d'experts s'est rapidement transformée en bataille politique. Les Etats membres se sont divisés : il y a ceux comme Malte ou la France qui ne veulent plus du glyphosate sur le marché européen, et ceux qui, au contraire, veulent prolonger son autorisation de mise sur le marché pour quinze ans. Et enfin, ceux qui ne veulent pas se prononcer.

Finalement, c'est la Commission européenne qui a dû trancher au mois de juin dernier et a choisit de reconduire l'autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Mais cette prolongation ne vaut que pour 18 mois. Le temps pour une autre agence européenne, l'agence européenne des produits chimiques (ECHA), de se prononcer sur la dangerosité du produit d'ici la fin de l'année.

Notons que, jusqu'à présent, aucune des initiatives citoyennes n'a abouti à une modification de la législation européenne.

Retrouvez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK