Turquie: rejet d'une demande de libération de deux soldats grecs arrêtés

Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie.
Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie. - © ADEM ALTAN - AFP

Un tribunal turc a rejeté lundi une demande de libération de deux soldats grecs interpellés jeudi dernier pour être entrés illégalement en Turquie, selon l'agence Dogan. Les deux militaires, qui ont pénétré en territoire turc en patrouillant à la frontière, ont été placés en détention vendredi pour être entrés en zone militaire interdite.

Les deux militaires affirment être entrés en Turquie par erreur. Leurs avocats avaient fait appel de leur mise en détention, mais leur demande a été rejetée par un tribunal d'Edirne (nord-ouest), selon Dogan.

Les médias turcs avaient d'abord affirmé que les deux hommes étaient également détenus pour "espionnage militaire", ce qui avait été démenti par les autorités grecques.

Le porte-parole du gouvernement, Bekir Bozdag, a expliqué lundi lors d'une conférence de presse télévisée qu'une enquête avait été ouverte contre eux sur ces deux charges, mais qu'ils ont été placés en détention pour entrée en zone militaire interdite seulement.

Les relations entre la Grèce et la Turquie, toutes deux membres de l'Otan, sont traversées par de vives tensions depuis plusieurs mois, alimentées par le refus d'Athènes d'accéder à la demande d'Ankara d'extrader huit officiers turcs ayant trouvé refuge en Grèce après le coup d'Etat manqué en Turquie en juillet 2016.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK