Turquie: l'état d'urgence prendra fin le 18 juillet

Turquie: l'état d'urgence prendra fin le 18 juillet
Turquie: l'état d'urgence prendra fin le 18 juillet - © ZIYA KOSEOGLU - AFP

L'état d'urgence instauré en Turquie dans la foulée de la tentative de putsch du 15 juillet 2016 ne sera pas prolongé au-delà du 18 juillet au soir, a annonce vendredi le porte-parole du président Recep Tayyip Erdogan.

"L'état d'urgence actuel arrivera à expiration au soir du (mercredi) 18 juillet. Notre président a la volonté (...) de ne pas le prolonger", a déclaré Ibrahim Kalin lors d'une conférence de presse à l'issue d'un conseil des ministres à Ankara. "La lutte contre le terrorisme va se poursuivre dans le cadre des lois actuelles", mais l'état d'urgence pourrait être rétabli "en cas de situation extraordinaire", a ajouté M. Kalin. Les autorités turques ont instauré l'état d'urgence le 20 juillet 2016, dans la foulée de la tentative de putsch du 15 au 16 juillet imputée par Ankara au prédicateur Fethullah Gülen, lequel nie toute implication.

Instauré pour une durée initiale de trois mois, l'état d'urgence a été sans cesse prolongé depuis, suscitant des critiques de plus en plus vives contre ce régime qui élargit considérablement les prérogatives du président et des forces de sécurité. Dans le cadre de l'état d'urgence, les autorités turques ont mené une traque impitoyable contre les partisans présumés de M. Gülen. Mais au-delà des putschistes présumés, les purges ont également frappé des opposants prokurdes, des médias critiques et des ONG. Depuis le putsch manqué, quelque 77.000 personnes ont été incarcérées et plus de 150.000 limogées ou suspendues. L'ampleur de la répression a suscité l'inquiétude et les critiques d'ONG et de partenaires occidentaux de la Turquie. La levée de l'état d'urgence "n'ouvrira pas la voie à un ralentissement de la lutte contre le terrorisme", a affirmé M. Kalin. "Que personne ne s'inquiète. Cette lutte va continuer avec détermination".

Célébrations du 2e anniversaire du putsch manqué:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK