Turquie: arrestation de plus de 200 migrants prêts à traverser la mer Égée

Les garde-côtes turcs ont arrêté plus de 200 migrants irréguliers, dont des Afghans et des Syriens, qui s'apprêtaient à traverser la mer Égée sur un bateau de pêcheur pour arriver en Grèce, ont rapporté mercredi les médias locaux.

C'est le plus important groupe de migrants irréguliers arrêté par les autorités cette année, reflétant une hausse du nombre de personnes cherchant à se réfugier en Europe après une accalmie provoquée par la pandémie de coronavirus.

Les 231 migrants, originaires d'Afghanistan, de Syrie, d'Iran, d'Érythrée, du Yémen et du Pakistan, ont été arrêtés par les garde-côtes turcs au large du village d'Ayvacik, à proximité de l'île grecque Lesbos, a rapporté l'agence de presse DHA.

Deux passeurs présumés, qui auraient été payés entre 5.000 et 6.000 euros par migrant pour les faire entrer clandestinement en Italie, ont aussi été arrêtés.

Les migrants utilisent souvent la Turquie comme chemin de passage vers les pays de l'Union européenne, principalement via la Grèce. Comptant souvent sur des passeurs, ils effectuent des voyages périlleux sur des bateaux bondés.

En 2016, la Turquie avait signé un accord avec l'UE pour limiter les flux de migrants vers l'Europe en échange notamment d'une aide financière de six milliards d'euros. La Turquie voudrait mettre à jour cet accord, face au risque d'un afflux de réfugiés afghans après le retrait des forces américaines d'Afghanistan.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK