Turquie: Ahmet Davutoglu chargé de former le nouveau gouvernement

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu salue la foule à Ankara, le 30 juin 2015
Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu salue la foule à Ankara, le 30 juin 2015 - © ADEM ALTAN

Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a chargé jeudi le Premier ministre sortant Ahmet Davutoglu de former un nouveau gouvernement, un mois après les législatives remportées par son parti, a annoncé la présidence.

Au pouvoir depuis treize ans, le parti de MM. Erdogan et Davutoglu est arrivé en tête du scrutin du 7 juin en obtenant 40,6% des voix et 258 des 550 sièges de députés mais a perdu sa majorité absolue, ouvrant la voie à la formation d'un gouvernement de coalition.

"Le président a rencontré aujourd'hui (jeudi) au palais présidentiel le député de Konya (centre) et président du Parti de la justice et du développement (AKP) Ahmet Davutoglu et l'a chargé de former le 63e gouvernement (de la République turque, ndr)", a indiqué la présidence dans une courte déclaration publiée sur son site internet.

Ahmet Davutoglu, qui expédie les affaires courantes depuis le lendemain du scrutin du 7 juin, doit rencontrer dans la semaine à venir les chefs des trois autres partis représentés au Parlement, a rapporté la chaîne d'information NTV en citant ses services.

Derrière l'AKP, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) a remporté 25,1% des voix et 132 sièges de députés, devant le Parti de l'action nationaliste (MHP, droite) avec 16,4% des suffrages et 80 sièges et le Parti démocratique des peuples (HDP, prokurde) avec 12,9% et 80 sièges également.

Le chef de l'AKP dispose désormais de 45 jours pour former une nouvelle équipe.

En cas d'échec à la fin de cette période, Recep Tayyip Erdogan peut dissoudre le Parlement et convoquer de nouvelles élections législatives.

Les négociations pour la formation d'une coalition s'annoncent délicates, les trois partis d'opposition ayant posé des conditions qui semblent difficiles à accepter par l'AKP.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK